LE PRANAYAMA : La discipline du souffle.


Prāṇāyāma (devanāgarī : प्राणायाम ) est un terme sanskrit qui correspond dans les Yoga Sūtra de Patañjali au quatrième membre (aṅga) du Yoga.


Prāṇayāma est la discipline du souffle au travers de la connaissance et le contrôle du prāṇa, énergie vitale universelle.

Ce terme désigne encore un mouvement respiratoire orienté (ā-yāma) vers

le souffle vital qui le précède et le soutient (pra-ana).

 

Dans les Yogasūtra de Patañjali, les versets 49 à 53 de la section Sādhana pādaḥ (chapitre II) décrivent le prāṇāyāma.

 

Sūtra 49 : Tasmin sati śvāsapraśvāsayor gativicchedaḥ prāṇāyāmaḥ tasmin.


« Ceci obtenu, il faut s'attacher à respirer régulièrement.

Les mouvements d'aspiration et d'expiration doivent être contrôlés ».

 

Sūtra 50 : Sa tu bāhyābhyantarastambhavṛttir deśakālasaṃkhyābhiḥ paridṛṣṭo dīrghasūkṣmaḥ.


  « La condition du souffle à son entrée, à sa sortie ou

à l'arrêt est déterminée quant au lieu, au temps et au nombre,

elle devient longue et pure ».

 

Sūtra 51 : Bāhyābhyantaraviṣayākṣepī caturthaḥ.

 

« Il se produit une quatrième condition

qui fait oublier le soin d'aspirer et d'expirer ».

 

Sūtra 52 : Tatah Ksyate Prakāsa-āvaranam.

 

  « Alors ce qui recouvre la lumière est éliminé ».

 

Sūtra 53 : Dhānarāsu ca yogyatā manasha.


  « Et le mental gagne l'aptitude aux concentrations. »

 


Le Pranayama dans le Hatha Yoga.

 

Dans le Hatha Yoga, les techniques de prāṇāyāma sont employées

pour commander le mouvement des énergies subtiles dans le corps,

ce qui produirait une augmentation de vitalité chez l'adepte.

 

Parmi les exercices les plus courants du prāṇāyāma, on peut citer :

la simple prise de conscience de la respiration,

la respiration complète : met en jeu successivement le bas de l'abdomen,

la région de l'estomac, le thorax et les clavicules

(ceci à l'expiration comme à l'inspiration).


La respiration alternée : inspiration narine droite, expiration narine gauche,

puis l'inverse ; on ferme la narine non utilisée en appuyant avec un doigt

mais on peut apprendre à s'en passer avec de l'entraînement.


La respiration glottique : s'obtient en s'imaginant inspirer et expirer

au moyen d'un orifice situé au niveau du larynx ; on doit sentir le flux d'air

à ce niveau et entendre un souffle doux.

En tout état de cause, il s'agit d'une respiration lente (3 à 4 cycles par minute),

très régulière, y compris pendant les postures.

(Cela n'empêche pas l'utilisation d'une respiration rapide dans certains exercices.)


La concentration de l'attention sur les muqueuses respiratoires entraîne un ralentissement cardiaque qui, chez des yogins entraînés

pourrait aller jusqu'à une suspension momentanée du rythme cardiaque.

Ce n'est qu'une fois les âsanas (postures) et les exercices sur le prāṇa réalisés,

que la méditation pourrait être abordée efficacement.

 

Les principaux Pranayamas :

 

- Ujjayi     -Nadisodhana     -Anuloma/Viloma Ujjayi     - Bhastrika     - Bhramari     - Candrabhedana     - Kapalabhati     - Plavini     - Sitali     - sitkari      - Suryabhedana