NADISODHANA


Le nom de Nadi Shodhana vient des mots Sanskrit “Nadi” et “Shodhana”.

Nadi signifie canaux d’énergie, et Shodhana signifie nettoyage, purification.

Nadi Shodhana veut donc dire “purification des canaux d’énergie”.

Il rend le Prana, la force de vie, plus fort et dans une voie plus saine.



Pratique :


Nadi Shodhana se pratique assis dans la posture jambes croisées (Sukhasana), yeux fermés.

Veillez à ce que le haut du corps soit parfaitement libre dans la respiration, le dos droit, les épaules et l’avant du corps dégagés.

Nadi Shodhana consiste à respirer alternativement par une narine, puis par l’autre.


Position de la main droite dans le Vishnu Mudra

- Pliez l’index et le majeur de la main droite.

- Servez-vous du pouce et de l’annulaire pour boucher alternativement les narines.

 








- Commencez l’exercice en inspirant par les deux narines

- Expirez à gauche, en bouchant la narine droite

- Puis inspirez à gauche sur le compte de 4, narine droite toujours bouchée

- Et expirez à droite, sur le compte de 8, en bouchant cette fois-ci la narine gauche

- Inspirez à droite, narine gauche toujours bouchée, sur le compte de 4

- Expirez à gauche, en bouchant cette fois-ci la narine droite

-  Continuez ainsi de suite.


Si le rythme indiqué ne vous convient pas, adaptez-le.

Essayez cependant d’expirer plus longuement que vous n’inspirez.



Bienfaits sur le plan physique et mental :


Nadi Shodhana purifie le système sanguin et respiratoire.

La respiration plus profonde enrichit le sang en oxygène.

Ce Pranayama renforce le système respiratoire et équilibre le système nerveux.

Il aide à lutter contre la nervosité et les migraines.

Régularise et équilibre la circulation sanguine dans le cerveau.

Crée un équilibre dans le corps émotionnel.


Sur le plan subtil, c’est un des meilleurs exercices pour réharmoniser Ida et Pingala, les canaux subtils gauche, lunaire, et droit, solaire

Nadi Shodhana nettoie les Nadis (canaux ou méridiens du corps subtil).



Plus le souffle s’allonge et devient subtil, plus les effets s’approfondissent.

Avec un peu de d’entraînement, la pratique de ce Pranayama se rapproche d’expérience méditative profondément énergisante.